Comment éliminer les toxines de notre corps

Elles sont présentes dans notre alimentation, dans nos habitations, dans l’air que nous respirons et dans tout ce qui nous entoure : de nombreuses substances qui nous polluent tous les jours davantage. À celles-ci s’ajoutent les biotoxines, c’est-à-dire les toxines produites par l’activité métabolique de notre propre corps. Il en résulte une oxydation de notre terrain biologique, ce qui provoque le dysfonctionnement des cellules qui constituent nos organes. Ceux-ci s’affaiblissent, deviennent de plus en plus inefficaces dans l’élimination des déchets que l’organisme doit évacuer pour fonctionner correctement, et finissent par tomber malades.

Il est donc indispensable de corriger nos habitudes alimentaires, mais aussi nos modes de vie pour réduire le plus possible la quantité de polluants que nous assimilons. Il nous est désormais très difficile de renoncer à tous ces aliments qui participent à notre intoxication et parfois, c’est notre métier même qui nous impose le contact avec des produits dangereux pour notre santé. 

Il est alors souhaitable d’effectuer régulièrement une cure de détoxication, ce qui nous permet entre autres, de faciliter le retour à l’état naturel de la matière organique qui nous constitue, mais aussi d’accélérer la guérison de très nombreuses maladies !

Ce qu’il faut connaître avant de commencer une désintoxication

Avant de nous lancer dans une cure de détoxication, il est utile de savoir que toutes les cures de ce type ne sont pas équivalentes et que, quel que soit le processus choisi, la cure ne devra pas être prise à la légère, car une détoxication mal réalisée peut être vraiment néfaste. En effet, lorsque nous éliminons certaines substances nocives d’une partie du corps, celles-ci doivent être évacuées de l’organisme le plus directement possible sans aller stagner dans une autre partie, laquelle pourrait sinon se trouver saturée et déclencher une maladie plus difficile à guérir. Il est donc important de procéder dans un certain ordre. 

Cet article fournit un exemple de détoxication en profondeur qui permet de nettoyer l’organisme tout entier sur une durée d’une quinzaine de jours, à travers une série d’étapes. Chaque étape se base sur des principes naturels et il est indispensable de les appliquer en respectant leur chronologie.

Prenons garde, avant tout, à ce que notre corps puisse accomplir une cure dans la période choisie. Dans tous les cas, les suggestions données dans cet article devront être adaptées à la situation de chacun, puisque nous sommes tous uniques et différents. C’est bien cette diversité qui crée la plus grande richesse de l’humanité et en aucune manière, nous ne devons être réduits à des standards et à des modèles préétablis.

Se préparer

Bien souvent, pris que nous sommes par la préoccupation d’être de plus en plus efficaces et constamment actifs, nous ne prenons pas le temps de boire de l’eau régulièrement au cours de la journée. L’organisme est en état de déshydratation, c’est-à-dire qu’il ne dispose plus de la quantité d’eau nécessaire pour lui garantir le bon fonctionnement de chacune de ses parties. Un manque d’eau se traduit tout de suite par la difficulté à éliminer les déchets présents dans l’organisme, quelle que soit leur origine. Un corps en carence d’eau aura davantage tendance à s’intoxiquer et il sera davantage exposé à la maladie

Au contraire, si nous nous hydratons en abondance, l’eau facilitera non seulement toutes nos fonctions physiologiques, mais jouera aussi un rôle essentiel dans le nettoyage de chaque tissu de l’organisme

Oc Washer GIF - Find & Share on GIPHY

De même que, quand nous faisons une lessive, si nous mettons seulement la lessive et n’ajoutons ni eau ni mouvement, les vêtements ne sortiront pas propres, si nous assimilons des produits pour nous détoxiquer et n’ajoutons pas la quantité d’eau et le mouvement nécessaires, nous n’atteindrons pas l’objectif souhaité. 

Nous démarrerons donc la désintoxication en prenant soin de boire abondamment de l’eau de bonne qualité, et nous veillerons à bouger sans excès, mais régulièrement, de manière à permettre à l’organisme d’accomplir le plus grand nombre des fonctions pour lesquelles il est conçu. Ce sont les deux clés fondamentales pour la réussite d’une bonne détoxication, et que nous garderons à l’esprit même après la purification, afin de jouir longtemps du bien-être retrouvé.

Commençons par la bouche : les métaux

Pour entreprendre avec succès le nettoyage de l’organisme, la première véritable étape consiste à faire enlever les métaux éventuellement présents dans notre bouche. On les trouve dans les appareils dentaires, les couronnes, les implants, les ponts et aussi dans les amalgames dentaires. Les métaux généralement employés font partie d’une vaste gamme : aluminium, argent, cobalt, chrome, indium, iridium, manganèse, mercure, molybdène, nickel, or, palladium, platine, cuivre, ruthénium, étain, titane, vanadium et zinc. En effet, par le contact avec la salive et tous les aliments que nous ingérons, les métaux se désagrègent peu a peu et nous les assimilons constamment. Ces substances s’accumulent dans le corps et nous intoxiquent progressivement. En résulte un effet fortement oxydant sur notre terrain biologique. 

Il est donc important de procéder à l’élimination de tous les métaux présents dans la bouche, en les remplaçant par des composés polycéramiques exempts de bases métalliques. De plus, il est bon de faire attention aux composants adhésifs employés pour coller les divers éléments. Demandons plutôt l’utilisation de composés polycéramiques fluides pour faire adhérer les différentes parties. Dans tous les cas, il est utile de revoir notre alimentation et toutes nos habitudes de vie pour améliorer la santé des dents, et avoir le moins possible recours aux soins odontologiques.

Au moment de l’élimination des métaux présents à l’intérieur de notre bouche, et malgré toutes les précautions prises par le dentiste pour nettoyer les résidus éventuels, il reste toujours une quantité de molécules toxiques que nous assimilons. Pour cette raison, il est indispensable de  procéder à cette étape à une détoxication soignée de tout l’organisme, de manière à éliminer complètement ces substances, sans qu’elles puissent stagner dans une autre zone du corps et compromettre son bon fonctionnement.

Le nettoyage des cellules en général

Il est utile d’accompagner l’organisme dans ses fonctions d’élimination des déchets en ajoutant à nos habitudes alimentaires la consommation des végétaux ci-dessous. Certains sont bien connus, alors que d’autres commencent tout juste à se faire connaître tout en étant très faciles à cultiver. Le tableau suivant indique également les parties comestibles et la manière de les utiliser plus efficacement dans le contexte d’une détoxication. Sont exclues de cette liste de nombreuses plantes aussi efficaces, mais qui proviennent de pays lointains, pour lesquelles le transport génère beaucoup de pollutions, responsables elles aussi de notre intoxication.

Les 78 plantes qui nous aident à éliminer les toxines

Cliquez sur l’image pour télécharger la liste des 78 plantes et leur utilisation 😉

Nous pouvons utiliser ces ingrédients dans la préparation de nos plats crus et cuits, comme dans les infusions et autres boissons. Il est important de les choisir de bonne qualité, ou encore mieux de les cultiver soi-même dans le jardin et le potager afin de préserver le plus possible leurs principes actifs.

Toutes ces plantes peuvent nous aider dans le nettoyage de l’organisme en libérant les cellules des substances toxiques accumulées. Celles-ci sont dirigées au fur et à mesure vers le système digestif chargé de les éliminer du corps. Si celui-ci se trouve en difficulté à cause de la présence excessive de substances polluantes ou s’il présente des symptômes de maladie, il est alors indispensable de procéder au nettoyage approfondi de chacune de ses parties.

La détoxication du foie, du pancréas et de la vésicule biliaire

Pour un bon nettoyage du système digestif, il est important de procéder dans l’ordre avec lequel s’opère la digestion, de manière à expulser au fur et à mesure les toxines. Vous trouverez un calendrier récapitulatif de la cure de détoxication tout en bas de cet article. Pour commencer, la spiruline joue un rôle important, car elle permet de :

  • Détoxiquer le foie, le pancréas et la vésicule biliaire
  • Limiter la croissance bactérienne dans le tube digestif
  • Bloquer la production de levures

La cure prévoit de prendre 3 grammes de spiruline par jour avec un grand verre d’eau, durant 10 jours.

Mise en garde : éviter la spiruline en cas d’hémochromatose, d’insuffisance rénale, d’allergies, de sclérose en plaques et de phénylcétonurie.

Pour tout savoir sur la spiruline je vous invite à lire l’article « Tout ce que l’on connaît au sujet de la Spiruline en 2023 » en cliquant sur ce lien.

Le nettoyage de l’intestin grêle

La cure de détoxication continue ensuite avec l’élimination des toxines de l’intestin grêle, c’est-à-dire la première partie de l’intestin, avant le côlon.

Pour cela, nous ferons usage d’abord de plasma marin de Quinton et ensuite d’huile d’olive avec du jus de citron

Ce remède n’est pas à prendre à la légère

Qu’est-ce que le plasma marin de Quinton ?

Le plasma de Quinton est de l’eau d’océan prélevée dans des zones peu exposées aux pollutions et en mouvement perpétuel. Cette eau est ensuite stérilisée à froid de manière à conserver toutes ses propriétés. Cette eau est particulièrement riche en oligoéléments essentiels à l’organisme, au point d’avoir une composition presque identique à celle du liquide interstitiel dans lequel se trouvent nos cellules.

méthode Quinton
  1. Le jour de cette cure, nous ne mangerons et ne boirons plus rien à partir de 14 heures. 
  2. Vers 18 heures, nous boirons le contenu de 5 ampoules de plasma de Quinton. 
  3. Vers 20 heures, nous nous préparerons pour aller dormir et juste avant de nous coucher, nous prendrons 250 ml d’huile d’olive légère biologique à laquelle on aura ajouté le jus d’un citron, biologique lui aussi. 
  4. Nous resterons ensuite allongés dans tous les cas, même si le sommeil ne devait pas arriver de sitôt.
  5. Le jour suivant, prévoyons une demi-journée de repos, pendant laquelle nous pourrons faire une grasse matinée sans être dérangé. 

Il est tout à fait possible que pendant cette matinée, ou parfois même pendant la nuit qui l’a précédente, nous ayons besoin d’aller aux toilettes pour nous alléger. Ces moments, qui peuvent nous paraître fastidieux, sont l’expression de notre corps, qui nous montre combien il avait besoin d’être désintoxiqué. Accueillons-les alors avec bienveillance.

Le soir même, donc le lendemain de la prise de l’huile d’olive avec citron, nous devons procéder absolument à une première irrigation du côlon. En effet, le remède « huile d’olive-citron » est très puissant et il libère une quantité considérable de toxines qui stagnaient dans les organes supérieurs et qui vont se retrouver dans le côlon. En aucun cas, ces substances nocives doivent être négligées, car elles risquent de compromettre la santé du côlon en premier, mais aussi d’autres organes si elles sont réabsorbées à travers les parois intestinales. Nous devons les évacuer le plus rapidement possible et pour ce faire l’irrigation du côlon est une méthode efficace, rapide, indolore et très économique.

L’irrigation du côlon pour évacuer des toxines

Le nettoyage du côlon vient compléter cette cure de désintoxication en profondeur. Nous ferons une irrigation du côlon à l’aide d’une poire à lavement intestinal, d’eau filtrée à température corporelle et de gros sel.

Il existe une relation très étroite entre le côlon et toutes les autres parties du corps : dans chaque zone du côlon se reflète une autre partie du corps, comme c’est également le cas pour les pieds, les dents, les oreilles, les mains, le cerveau et la colonne vertébrale. Quand on nettoie et allège les diverses zones du côlon, c’est l’organisme tout entier qui en tire bénéfice. Il s’agit d’un nettoyage soigné des concrétions qui sont restées depuis des années dans les plis de l’intestin et qui altèrent ses fonctions. Cela provoque bien souvent des problèmes de constipation, de ballonnements et beaucoup d’autres anomalies, parfois même un cancer de cette partie du corps.

Bien que l’irrigation du côlon soit pratiquée depuis l’antiquité pour soulager d’innombrables problèmes de santé, elle est aujourd’hui remise en question, car elle fait perdre des clients à la chirurgie et à l’industrie pharmaceutique. En effet, l’irrigation du côlon permet l’amélioration et bien souvent le soulagement de nombreuses maladies, parmi lesquelles on trouve les troubles du système digestif, un grand nombre de cancers, certains problèmes articulaires, et elle aide le système immunitaire.

Un des éléments déterminants pour la réussite de ce soin est l’utilisation d’eau filtrée, de manière à ne pas introduire dans l’intestin d’autres substances polluantes que le corps assimilerait très rapidement à travers les parois intestinales et rectales. Il est donc indispensable d’effectuer l’irrigation du côlon avec une eau la plus pure possible, capable d’emporter à son passage le plus grand nombre d’impuretés.

Un autre élément très important pour la bonne réussite de ce soin sont les conditions dans lesquelles nous pratiquons ce soin. Nous devons nous mettre en situation pour que notre intimité soit respectée et ne pas nous sentir mal à l’aise au moment d’éliminer les déchets. Nous devons avoir la place pour nous accroupir ainsi que nous masser le ventre si besoin pour faciliter le relâchement. 

Comment effectuer l’irrigation du côlon

  1. Dans un grand saladier bien propre mettre 10 grammes de gros sel.
  2. Porter à ébullition 0,5 litres d’eau filtrée et la verser dans le saladier.
  3. Ajouter 0,8 litres d’eau filtrée à température ambiante.
  4. Laver soigneusement la poire à lavement et sa canule. Elles doivent être nettoyées avant et après chaque utilisation.
  5. Remplir complètement la poire avec l’eau salée : elle ne doit plus contenir d’air; puis monter la canule sur la poire.
  6. S’accroupir en ayant les genoux aux sol ou se coucher sur un côté en position fœtale.
  7. Introduire la canule très délicatement dans l’anus, puis la vider complètement en une seule fois sans relâcher la pression avant qu’elle ne soit complètement vide.
  8. Remplir à nouveau la poire à lavement et renouveler l’irrigation sans évacuer entre les deux injections d’eau.
  9. Si possible, renouveler une troisième, voire une quatrième fois, puis évacuer.

L’évacuation ne se fera pas en une seule fois. Restez donc un petit moment sur les toilettes jusqu’à l’évacuation totale. Apprenez à faire confiance à votre corps et prenez votre temps. Toute l’eau introduite doit être évacué et cela doit se faire naturellement, sans aucun effort de votre part.

Lors d’une cure de désintoxication souvent nous nous demandons ce qu’il faut avaler, sans nous imaginer tout ce qu’il faut faire sortir de notre corps. C’est un peu comme si dans un logement on continuait à le remplir, à l’aménager, à acheter de plus en plus de choses, sans jamais jeter les poubelles ni les affaires qui ne sont plus utiles et celles en mauvais état. La saturation est source d’intoxication dans l’organisme aussi bien que dans une habitation.

Cette séance d’irrigation du côlon doit se répéter 3 jours consécutifs afin d’éliminer ce que les organes en amont ont relâché, en plus des toxines cumulées dans le côlon même. A la première séance d’irrigation du côlon, l’eau ne remontera pas très loin à l’intérieur du côlon. C’est en répétant les séances que les déchets seront évacués en plus grande quantité. Ainsi le nettoyage pourra se faire de plus en plus en amont, jusqu’à la première partie du côlon, c’est-à-dire la partie qui est située sur la droite de notre corps. C’est très important, car la plupart d’entre nous sont droitiers et utilisent en prévalence la partie dextre du corps : une accumulation des déchets dans la partie dextre du côlon provoque un affaiblissement de toute la partie dextre du corps, en générant parfois des douleurs et des dysfonctionnements qui peuvent nous amener à adopter des postures et des mouvements déséquilibrés. En nettoyant soigneusement cette partie, il est possible d’aider le corps à retrouver bien-être et fonctionnalité.

Avantages et inconvénient de l’irrigation du côlon

Pour ne pas s’être « dérangés » à nettoyer leur côlon, des dizaines de milliers de personnes meurent chaque année inutilement de cancer du côlon, un des cancers les plus fréquents chez les adultes. De plus, des millions de personnes ont été soumises à des interventions chirurgicales très onéreuses pour corriger les problèmes dus à l’intoxication du côlon. La procédure chirurgicale la plus utilisée, nommée colostomie, consiste à l’enlèvement d’une partie du côlon et au déplacement de la partie restante, afin qu’elle sorte à travers la paroi abdominale. Il en suit que ceux qui ont subi ce type d’intervention n’ont plus le contrôle de leur processus d’évacuation. Ils sont obligés de porter sur eux un sac en plastique pour collecter les selles et de le vider plusieurs fois par jour. Cela semble être un prix vraiment trop élevé à payer pour des troubles qui sont entièrement évitables en maintenant le côlon propre. 

L’irrigation du côlon vient en aide aussi en cas de constipation et d’hémorroïdes, car elle permet d’évacuer sans le moindre effort et sans aggraver une situation déjà douloureuse.

Il faut compter environ 30 minutes pour réaliser une séance d’irrigation du côlon depuis la préparation de l’eau salée jusqu’au nettoyage soigné des toilettes. Ça peut paraitre long, mais ça en vaut la peine.

L’irrigation du côlon, tout comme la prise de spiruline, peuvent devenir des pratiques régulières dont l’organisme tire beaucoup d’avantages. En effet, la santé du corps tout entier dépend de la santé du système digestif

Mises en garde

Femmes enceintes

Il est déconseillé aux femmes enceintes de s’exposer à ce soin pendant la période comprise entre le troisième mois de grossesse et l’accouchement. Il est préférable d’effectuer une cure de désintoxication complète avant la conception et la même précaution devra être prise aussi par le partenaire. C’est dû au fait que pendant toute la grossesse et l’allaitement, le corps de la femme se libère d’une grande partie des toxines à travers le fœtus, puis le lait maternel. Le nourrisson commence ainsi sa vie dans un corps déjà intoxiqué, donc davantage exposé à des problèmes de diverses natures. 

Les enfants

Les enfants, de par leur jeune âge, ne devraient pas avoir accumulé assez de toxines pour justifier une irrigation du côlon. Néanmoins, en considérant nos conditions de vie actuelles, il est possible que ce soin se révèle nécessaire pour résoudre certaines pathologies de l’enfance. Dans ce cas, il sera utile d’adapter la taille de la poire à lavement à la taille de chaque enfant et de l’accompagner avec une extrême douceur, de la patience et de l’amour.

Précaution générale

À travers l’irrigation du côlon se produit le va-et-vient d’une abondante quantité d’eau. Il est recommandé alors de faire attention à bien hydrater le corps avant et après ce soin.

Les personnes âgées

Le corps des personnes âgées est trop souvent en état de grave déshydratation et le va-et-vient d’une abondante quantité d’eau peut révéler plus facilement des problèmes restés inaperçus jusque-là ou en aggraver d’autres déjà en cours de traitement. Dans ce cas, il faudra évaluer la situation avec une extrême prudence avant d’effectuer l’irrigation du côlon et effectuer éventuellement, et avant toute autre chose, une cure de réhydratation de l’organisme. Il est également judicieux d’adopter une alimentation spécifique permettant la récupération des nombreux micronutriments essentiels au corps et dont, bien souvent, les personnes âgées sont très carencées. 

A propos du plasma marin de Quinton

Les ampoules de plasma marin de Quinton sont conditionnées en boite entière d’ampoules, alors que 5 suffisent au traitement.  Pour optimiser cet achat, utilisons les ampoules restées dans la boite dès le lendemain de la dernière séance d’irrigation du côlon, à raison d’une ampoule par jour, au réveil et avant toute autre chose. De cette façon, nous rechargerons l’organisme en oligoéléments et en beaucoup d’autres micronutriments présents dans le plasma de Quinton, et dont le corps a vraiment besoin pour vivre en pleine forme. 

La cure de plasma de Quinton a un effet tonifiant sur le système circulatoire, nerveux, musculaire, digestif et sur le bien-être tout entier de l’individu, en apportant souvent aussi une amélioration du moral et de l’optimisme. Le fait d’éliminer les toxines du corps avant d’effectuer une cure de plasma de Quinton en améliore nettement l’assimilation et, par conséquent, l’efficacité.

Calendrier récapitulatif de la cure de désintoxication

JoursÉlimination des métauxSpiruline
10 jours
Huile et citronIrrigation du côlon
3 jours
Plasma de Quinton
environ 15 jours
1✅ Durée variable selon la situation de chaque personne.
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11✅ Après-midi et soir
12✅ Au repos
13
14
15
16✅ Jusqu’à la fin de la boîte ou plus.
17
18
19

Conclusion

Il est vraiment souhaitable d’effectuer régulièrement une cure de désintoxication pour éliminer les toxines, c’est-à-dire les substances chimiques, les radicaux libres et les métaux lourds, et accélérer ainsi la guérison de nombreuses maladies. Eviter le jeûne, ainsi que les régimes crudivore et végétarien car ils comportent des risques majeures en cas de désintoxication de l’organisme.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *