Pourquoi manger des oméga 3 et des oméga 6 ?

Les oméga 3 et oméga 6 sont des acides gras essentiels pour l’organisme qui n’est pas capable de les produire de manière autonome. Ces acides gras participent à de nombreuses fonctions vitales et doivent donc faire partie de l’alimentation quotidienne.

Les oméga 3 et oméga 6 sont des acides gras essentiels pour l’organisme qui n'est pas capable de les produire de manière autonome.

Troubles liés à la carence d’oméga 3 et oméga 6

Non seulement les oméga 3 et oméga 6 maintiennent un bon état de santé, mais ils nous aident aussi à soigner de nombreuses pathologies dégénératives

Leur carence peut provoquer :

  • Affaiblissement général de l’organisme 
  • Dysfonctionnement des reins
  • Troubles articulaires
  • Problèmes circulatoires
  • Difficultés d’apprentissage
  • Perte de la mémoire
  • Sautes d’humeur
  • Dysfonctionnement du foie
  • Problèmes de peau (cicatrisation lente, éruptions cutanées)
  • Stérilité
  • Problèmes de vue
  • Chute  des cheveux
  • Apparition des maladies de dégénérescence (Alzheimer, diabète et cancer)

Comment les acides gras essentiels agissent-ils dans notre organisme ?

Les acides gras oméga 3 et oméga 6 :

  1. Jouent un rôle indispensable dans le transport de l’oxygène dans le sang, en contribuant ainsi à la régulation de la viscosité sanguine 
  2. En facilitant la circulation du sang, permettent aux cellules une meilleur approvisionnement en nutriments et favorisent leur renouvellement 
  3. Facilitent l’élimination du cholestérol en excès
  4. Dirigent les hormones vers les cellules en contribuant à leur équilibre
  5. Gèrent la distribution de l’insuline en prévenant le diabète
  6. Améliorent la circulation et l’élimination des autres liquides corporels, en soulageant ainsi le foie et les reins. Toutes les cellules en tirent profit, car elles bénéficient d’une protection contre les accumulations toxiques
  7. Renforcent le système immunitaire 
  8. Contribuent à la synthèse de nombreuses substances produites par le corps. Sans ces substances, notre organisme ne peut pas bien fonctionner
  9. Aident à la croissance et au maintien en bonne santé du cerveau et du système nerveux

Une quantité suffisante d’acides gras essentiels dans l’alimentation quotidienne, associée à un exercice physique régulier, contribuent à brûler l’excès de graisses, pour un meilleur contrôle du poids corporel. L’activité physique régulière et la respiration profonde améliorent l’efficacité des acides gras essentiels. Au contraire, une quantité insuffisante d’acides gras essentiels, un excès de glucides contenus dans les sucres et les céréales, ainsi que le manque d’activité physique, amènent le corps à accumuler du poids. 

Une quantité suffisante d'acides gras essentiels dans l'alimentation quotidienne, associée à un exercice physique régulier, contribuent à brûler l’excès de graisses, pour un meilleur contrôle du poids corporel.

Le pouvoir antioxydant des acides gras oméga 3 et oméga 6

Les acides gras essentiels transportent de l’énergie sous forme d’électrons. Ces électrons fournissent aux membranes cellulaires une charge électrique qui à la fois :

  • Contribue au transit des substances nutritives et de l’oxygène à l’intérieur des cellules
  • Aide ces dernières à expulser les déchets et l’anhydride carbonique. 

En opérant au niveau des tissus et des membranes, cette énergie électrique propulse les toxines vers la surface de la peau, des intestins, des reins et des poumons pour les éliminer de ces organes. 

Les acides gras essentiels sont par conséquent indispensables pour éliminer les toxines neutralisées par les aliments antioxydants, et prévenir ainsi des dommages aux cellules.

À l’intérieur de chaque cellule se trouvent les mitochondries qui sont de véritables centrales électriques capables de produire l’énergie qui nous maintient en vie. Leurs membranes sont aussi riches en acides gras essentiels et donc, pleines d’énergie électrique. Les mitochondries adressent cette énergie sous forme d’impulsions contrôlées de courant électrique afin de permettre les contractions des muscles, les transmissions nerveuses ainsi que les autres signaux du corps.

Les cellules musculaires cardiaques sont principalement constituées de mitochondries et développent leur énergie de manière synchrone pour produire chaque battement cardiaque.  

La régularité ainsi que la puissance du battement cardiaque dépendent donc de la présence des acides gras oméga 3 et oméga 6.

La régularité ainsi que la puissance du battement cardiaque dépendent donc de la présence des acides gras oméga 3 et oméga 6.

Où trouver des oméga 3 et oméga 6 ?

Voici les principales sources d’oméga 3 :

  • Graines de lin, de chia, de chanvre et de tournesol
  • Huile de colza
  • Maquereau, 
  • Foie de morue
  • Sardines
  • Saumon 
  • Noix, amandes, noisettes
  • Certaines micro-algues

Les aliments qui contiennent des oméga 6 sont :

  • Huile d’olive, de tournesol, soja, bourrache, arachide, carthame
  • Viandes
  • Œufs
  • Céréales
  • Légumineuses
  • Spiruline

Comme on peut l’observer, les oméga 6 sont très présents dans notre alimentation tandis que les oméga 3 se font plus rares, voire parfois absents. Cette insuffisance en oméga 3 se répercute sur notre santé et nous devons donc recourir à un complément alimentaire pour rattraper cette carence. 

Quelle est la différence entre ALA, EPA et DHA ?

On entend souvent ces trois abréviations, ALA, EPA, DHA,quand on parle d’oméga 3. De quoi s’agit-il exactement ?

L’ALA (acide alpha-linolénique) est l’oméga 3 présent dans l’alimentation et les compléments alimentaires, celui que nous avalons. 

A partir de cet acide gras, notre corps est capable de synthétiser deux autres oméga 3, l’EPA (acide eïcosapentaènoïque) et le DHA (acide docosahexaènoïque), tous les deux indispensables à la santé. De manière très simplifiée on peut dire que l’EPA est particulièrement bénéfique pour le cœur, tandis que le DHA agit principalement sur le cerveau. 

Considérations importantes à propos des huiles alimentaires

Soyez vigilants dans le choix des huiles. Préférez les huiles obtenues par première pression à froid et biologiques.

En effet, les méthodes industrielles font subir aux ingrédients des manipulations qui en détériorent la qualité et participent à l’oxydation.

Il en résultent des huiles parfois privées des substances nécessaires à notre alimentation, voir enrichies d’additifs pour prolonger leur stockage et éviter les pertes de la marchandise. Dans certaines huiles industrielles les acides gras essentiels sont présents en très faible quantité, voire totalement absents.

A noter également qu’une fois une bouteille d’huile entamée, son contenu est exposé au contact de l’air, à la lumière et à la chaleur de notre habitation. Air, lumière et chaleur oxydent les huiles et les détériorent. 

Voici donc quelques précautions utiles :

  • Conserver toute bouteille d’huile à l’abri de la lumière et de la chaleur
  • La consommer au maximum dans les deux mois qui suivent son ouverture
  • Ne pas laisser de bouteille d’huile sans bouchon

Puisque les huiles végétales s’oxydent avec la chaleur, quelle huile utiliser pour les cuissons ?

Seulement deux choix s’offrent à nous : l’huile d’olive et l’huile de coco. Ces deux huiles supportent très bien la chaleur sans oxydation excessive. Nous pouvons donc les utiliser en cuisine comme en pâtisserie sans risquer de compromettre l’équilibre d’oxydoréduction de notre terrain biologique.

L'huile de coco supporte très bien la chaleur sans oxydation excessive.

Vous hésitez encore pour commencer une cure d’omega 3 ? A votre place j’en commencerais une dès aujourd’hui 😉.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *