| |

Quel est le rôle des enzymes ?

Les enzymes sont des substances protéiques qui facilitent et accélèrent (« catalysent ») les réactions biochimiques se produisant dans l’organisme. Une réaction qui spontanément demanderait des mois, se déroule en quelques fractions de seconde grâce aux enzymes !

Sans enzymes, pas de vie possible !

Sans enzymes, pas de vie possible !

L’origine des enzymes se confond avec l’apparition de la vie sur Terre. En effet, c’est la présence de ces catalyseurs biologiques qui a permis d’abaisser l’énergie des molécules participant à une réaction chimique afin de rendre cette dernière possible dans des conditions compatibles avec la vie organique. Sans enzymes, la même réaction chimique demanderait un temps et une température bien supérieurs et, de ce fait, la vie serait tout simplement impossible !

« Les enzymes sont des substances qui font que la vie est possible. Elles sont indispensables à chacune des réactions chimiques qui se produisent dans l’organisme. Sans enzymes, il n’y aurait aucune activité. On peut dire qu’elles sont les forces de travail qui construisent votre corps tout comme les ouvriers du bâtiment sont celles qui construisent votre maison. Vous pouvez avoir tous les matériaux de construction possibles, pour bâtir une maison, il vous faut aussi des ouvriers qui représentent l’élément de vie essentiel. » (Dr Edward Howell)

étincelles de vie

Préservons nos petites « étincelles de vie »

Les enzymes ne sont pas simplement les chimistes de la nature, elles apparaissent comme l’expression de la force vitale au niveau biologique. Ces sont en quelques sorte des petites « étincelles de vie » que nous nous devons de ne pas gaspiller, car elles représentent notre « trésor caché ».

Elles garantissent la pérennité de toutes nos fonctions vitales. Leur champs d’action semble sans limite. Elles sont notamment indispensables pour digérer la nourriture, nettoyer le sang et les tissus, guérir les plaies, lutter contre les germes pathogènes et les cellules cancéreuses. Elles donnent même au sperme la capacité de pénétrer au sein de l’ovule.

➡️ Un être humain ne peut être en bonne santé que si toutes les enzymes sont présentes en quantité suffisante et fonctionnel au mieux.

être humain en bonne santé

Le petit grain de sable qui vient enrayer la machine…

Les enzymes sont des catalyseurs spécifiques. Même si elles fonctionnent en relation les unes avec les autres, il n’empêche que chacune d’entre elles remplit une fonction unique dans l’organisme. Ainsi l’enzyme chargée de séparer dans l’intestin le saccharose en glucose et fructose ne peut séparer le lactose en glucose et galactose. C’est une autre enzyme qui catalyse cette réaction.

C’est pourquoi il existe des milliers et des milliers d’enzymes différentes dans l’organisme, chacune réalisant parfaitement la tâche pour laquelle a été programmée. Cette hyperspécialisation présente certes des avantages, mais aussi des inconvénients, dans la mesure où la diminution, voire l’arrêt de l’activité catalytique de telle ou telle enzyme, peut aller jusqu’à mettre en péril l’édifice tout entier si l’enzyme concernée est essentielle à la survie de l’organisme.

Beaucoup de médicaments (antidépresseurs, anticancéreux, anti-sécrétoires gastriques, antibiotiques, antifongiques systémiques, hypocholestérolemiants, viagra…), pesticides et autres poisons sont des inhibiteurs enzymatiques.

🫘 Les légumineuse contiennent naturellement des inhibiteurs enzymatiques avant trempage : c’est la raison pour laquelle il est important de respecter le temp de trempage et de bien rincer les légumineuse avant de les cuisiner afin d’éliminer ces inhibiteurs.

Les 3 catégories d’enzymes

Les 3 catégories d’enzymes

On peut distinguer 3 catégories d’enzymes :

1. Les enzymes métaboliques (ou systémiques), indispensables au fonctionnement harmonieux de chaque cellule dans chaque tissu de notre organisme. L’ensemble de ces enzymes métaboliques constitue le potentiel enzymatique, notre plus précieux capital santé.

2. Les enzymes digestives, sécrétées de la bouche jusqu’à l’intestin en passant par le pancréas, qui dégradent la nourriture de telle sorte que les nutriments puissent rejoindre la circulation sanguine après avoir passé la barrière intestinale. Il existent plusieurs types d’enzymes digestives, dont voici les principales :

  • l’amylase, qui décompose les hydrates de carbone ;
  • la protéase, qui décompose les protéines ;
  • la lipase qui décompose les matières grasses ;
  • la cellulase, qui décompose les fibres végétales.

3. Les enzymes alimentaires, naturellement présentes dans tous les aliments crus, germé ou facto-fermentés, apportant à l’organisme une source extérieure d’enzymes digestives lors des repas.

les enzymes alimentaires

Attention aux déficiences enzymatiques

Il n’est pas exagéré de dire que la santé réside en premier lieu dans l’art de préserver son capital enzymatique. Une carence en enzymes peut se manifester par l’apparition d’intolérances alimentaires, une plus grande sensibilité aux infections, des plaies qui cicatrisent mal

Quand une maladie prend un tour chronique, malgré des soins adaptés portant un mieux-être passager, il devient plus que pertinent de s’interroger à propos de l’existence d’une possible déficience enzymatique.

L’équilibre enzymatique peut se rompre sous l’effet du stress, du tabagisme, des pollutions de toutes sortes, sans oublier un paramètre à considérer en priorité, celui du mode d’alimentation. Or l’alimentation raffinée à l’excès et pauvre en aliments non transformés répond imparfaitement aux besoins physiologiques de l’espèce humaine.

🌾 Les enzymes de l’appareil digestif ne sont pas adaptées à certaines molécules nouvelles, souvent plus résistantes et volumineuses, comme celles des céréales traitées au glyphosate !!!

🍞 Dans ce cas nous devons nous orienter vers les céréales non traitées, voire produites en biodynamie, pour nous assurer une digestion qui nous permette de bénéficier des nombreuses vertus des céréales sans craindre une sensibilité au gluten !!!

LES SIGNES DE DÉFICIENCE EN ENZYMES
ENZYMESSIGNES DE DÉFICIENCE
AmylaseIntolérances alimentaires, ballonnements, diarrhées, côlon irritable, candidose digestive, éruptions cutanée…
LactaseBallonnements, gaz, crampes abdominales, diarrhée, asthme…
LipaseHypercholestérolémie, Hypertriglycéridémie, inflammations, arthrite, psoriasis…
ProtéaseAlcalose sanguine, arthrite, ostéoporose…
CellulaseMalabsorption intestinale avec gaz, douleurs intestinales.

Les « ennemis » des enzymes

Les ennemis de enzymes métaboliques sont nombreux :

  • 🚜🧼 polluants environnementaux et domestiques ;
  • 🥃🚬 stress chronique, alcoolisme, tabagisme ;
  • 💊 métaux lourds, certains médicaments, chimiothérapie ;
  • 🧪 additifs alimentaires ;
  • certains processus de conservation comme l’irradiation, le « blanchissement », la sulfuration, le séchage forcé… 

Les mauvaises habitudes alimentaires qui fragilisent l’activité enzymatique sont :

  • la mastication insuffisante ;
  • la cuisson qui ne respecte pas les températures de fumée des matières grasses ;
  • l’association de trop d’ingrédients dans la même recette ;
  • les repas copieux et bien arrosés.

🥝🥒 Une alimentation chroniquement déficiente en enzymes peut compromettre l’équilibre et la bonne santé. Pour préserver l’équilibre enzymatique nous devons introduire des enzymes alimentaire dans notre corps à chaque repas. Pour ce faire, il suffit de consommer soit un légumes cru, soit un fruit frais non traités à chaque repas, associés à une bonne mastication.

🕰️ Lorsque certains dysfonctionnements enzymatiques sont déjà installés, il faudra être très vigilants à ne pas manger en dehors des trois repas principaux de la journée, petit déjeuner, déjeuner et dîner, afin de laisser au corps le temps de sécréter des nouvelles enzymes et combler sa déficience enzymatique.

➡️ En cas d’intolérance alimentaire, les enzymes participent à l’apparition des troubles liés à l’intolérance. Une alimentation qui élimine complètement les aliments auxquels on est devenu intolérant n’est jamais la solution, car elle peut engendrer des carences même graves. Dans cette situation délicate, il faudra soigner d’abord le foie et les intestins.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *