7 aliments contre la parasitose intestinale

Les parasitoses, c’est-à-dire l’infestation par des vers, sont plus répandues que l’on imagine : elle touche les enfants en premier, puis les adultes qui les entourent. Il est indispensable de traiter les parasitoses intestinales, car les vers ne partent pas tout seuls !

Les parasites utilisent pour eux-mêmes une partie du fer ingéré.

Quel sont les signes d’une parasitose intestinale ?

Les parasitoses intestinales se manifestent par des douleurs abdominales, nausées, vomissements et diarrhées. Elles peuvent aussi s’exprimer par la diminution de l’appétit, des cernes profonds, des sueurs nocturnes, de la fatigue, des sautes d’humeur et des maux de tête. Les parasitoses intestinales peuvent également être la cause de troubles de l’attention, de diminution de la vigilance mentale, d’éruptions cutanées et de troubles respiratoires.

De nombreux facteurs peuvent prédisposer les parasites à s’enraciner : par exemple, la prise prolongée de traitements antibiotiques. En effet, les antibiotiques amènent à la dysbiose intestinale et la malabsorption d’aliments par l’intestin. Ce dérèglement conduit à l’affaiblissement du système immunitaire et altère le micro-environnement normal du système digestif, qui devient vulnérable à l’attaque des vers.

Lors d’une infestation, il y a une course de vitesse entre la multiplication du parasite et la réaction des défenses immunitaires, avec une dépense d’énergie considérable.

L’anémie due à une mauvaise absorption du fer est courante, et certains parasites peuvent aussi provoquer une malabsorption et une perte de protéines. La carence en protéines qui en résulte peut compromettre la formation d’anticorps et donc des défenses immunitaires elles-mêmes.

Comment soigner une parasitose intestinale ?

Les traitements pharmacologiques peuvent réduire les symptômes, mais, si l’on veut éviter les récidives, il faudra augmenter les défenses générales de l’organisme par une correcte alimentation.

Le traitement nutritionnel vise à la fois à :

  • Éliminer les parasites ;
  • Renforcer les défenses immunitaires pour éviter une nouvelle invasion.

🧄 La pierre angulaire de la thérapie alimentaire est l’ail cru, qui a une action vermifuge remarquable. Il faudra en prendre une gousse entière de petite taille avant le déjeuner et le dîner, sans la mâcher. La couper en deux ou en petits morceaux revient à retirer la protection du film qui l’entoure et qui la rend résistante aux sucs gastriques.

Utilisé de cette façon, l’ail cru sera plus digeste, car il n’est pas facilement attaqué par les sucs gastriques. Les substances volatiles seront moins présentes dans l’haleine ; l’ail sera digéré le long de l’intestin où il mettra toute son efficacité au service de la lutte contre les parasites.

l'ail cru a une action vermifuge remarquable

🌶️ Un autre ingrédient indispensable en cas de parasitose intestinale est le piment, il est cependant déconseillé aux jeunes enfants. Les enfants plus grands et les adultes peuvent bénéficier du pouvoir régulateur du micro-environnement intestinal du piment.

🫚 On peut également bénéficier du pouvoir anti-inflammatoire des muqueuses intestinales et stimulateur du système immunitaire des épices telles que le curcuma et le gingembre.

✅ Le yaourt au lait entier nature est un autre aliment utile contre la parasitose intestinale, car il aide à renforcer le système immunitaire.

🧄🍋 Lors de la composition des repas, il est utile de privilégier les préparations qui incluent de l’ail cru et cuit (soupe à l’ail, bruschetta…), tout comme celles avec du citron (salade de fenouil au citron…).

En dessert, on peut consommer du pamplemousse en quartiers, et non pressé : la vitamine C stimule les défenses immunitaires et la peau des quartiers ralentit l’assimilation des sucres.

Un autre fruit utile est la grenade, qui a une action antiparasitaire à condition d’en manger les grains entiers sans les presser.

Aliments à éviter en cas de parasitose intestinale

En cas de parasitose intestinale, il existe souvent une tendance à l’hyperglycémie, ce qui facilite la prolifération des vers en leur fournissant de l’énergie pour leur reproduction. L’alimentation doit donc être pauvre en glucides.

❌🧁🍷🍒 Les sucres rapides (gâteaux, desserts, fruits très sucrés…) doivent être évités, tout comme le vin et les autres alcools.

🍚🥔🥖 Pour éviter l’hyperglycémie, on réduit les sucres lents (riz, pommes de terre, pain…).

❌ 🥛🧀 Le lait demi-écrémé, écrémé et les fromages sont à exclure, car ils compliquent la digestion. Seul le lait frais entier peut être consommé avec modération.

Petit déjeuner en cas de parasitose intestinale

BoissonsAliments
Thé au citron
ou
Tisane de citron et ail
ou
Tisane de clous de girofle et cannelle
ou
Tisane de thym

Yaourt au lait entier
ou
Kéfir de lait
+
Bruschetta avec ou sans piment
+
Œuf mollet

Menus en cas de parasitose intestinale


Menus d’hiverMenus d’été
Déjeuner
Chou-fleur cru en salade
Escalope de veau poêlée au citron et au persil
Endives sautées avec ail, huile et piment
½ pamplemousse

Salade composée avec olives, oignon et gingembre
Spaghettis à l’amatriciana
Artichauts sautés
Dîner
Salade d’endives
Soupe à l’ail
Choux de Bruxelles à la poêle
½ grenade
Pinzimonio de légumes
Houmous
Courgettes marinées

Recette : soupe à l’ail

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 4 gousses d’ail
  • huile d’olive
  • eau
  1. Pelez l’ail, écrasez-le, puis mettez-le dans une casserole.
  2. Ajoutez 8 cuillères à soupe d’huile d’olive et faites blondir.
  3. Lorsque l’ail est doré, ajoutez 80 cl d’eau et faites chauffer à feu très vif pour créer une émulsion entre l’huile et l’eau.
  4. Consommez chaud.

Retrouvez toutes nos recettes d’alimentation fonctionnelle sur Instagram 😉

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *