Produits laitiers : comment bien les choisir ?

Dans cet article nous allons approfondir comment choisir les produits laitiers en fonction de votre état de santé. Nous parlons ici surtout des fromages, du beurre et du yaourt. 

Nous avons déjà vu précédemment que le lait non transformé peut faire partie du petit déjeuner et qu’il est même recommandé de consommer environ 200ml de lait frais entier par jour.

Produits laitiers, comment les choisir ?

À propos des produits laitiers

Les produits laitiers, largement consommés dans le monde entier, ont été introduits dans l’alimentation humaine à partir du néolithique et ont contribué à la survie de notre espèce. Le lait utilisé est très souvent celui de vache, mais aussi celui de brebis, chèvre, bufflonne, …

On consomme les produits laitiers sous forme de fromages, beurre, yaourts, et le lait entre dans la composition de nombreux aliments tels les dessert, les sauces et de nombreux plats mijotés.

L’intolérance au lactose

Il est devenu très courant d’éviter le lactose et, par conséquent, de nombreux produits laitiers, bien qu’importants pour notre santé, sont exclus de l’alimentation. Il faut savoir que le lactose n’est pas dangereux pour la santé et que, si une intolérance au lactose apparaît, celle-ci indique qu’il y a un dysfonctionnement au niveau du foie.

L’intolérance alimentaire n’est pas une allergie; c’est un symptôme, un signal que le corps nous envoie afin de nous alerter sur un dysfonctionnement dans le système digestif.

Peu d’entre nous sont réellement allergiques aux produits laitiers. En revanche, très nombreuses sont les personnes qui ne digèrent plus correctement les aliments qui contiennent du lactose. En effet, notre alimentation moderne vient souvent compromettre les fonctions digestives au point que nous n’arrivons plus à bien digérer des substances naturelles. 

Pour ne pas nous priver d’aliments utiles et indispensables comme les produits laitiers, il est fortement recommandé de soigner tous les organes du système digestif, et en premier lieu le foie. L’objectif est de réparer la fonction digestive dans son ensemble et de réintroduire les aliments indispensables à la bonne santé

Produits laitiers, le yaourt

Les fromages

Les fromages constituent une vaste catégorie d’aliments dérivés du lait, sensiblement différents les uns des autres en termes de valeurs nutritionnelles, et feront donc l’objet d’indications et contre-indications thérapeutiques spécifiques. 

Ils ont généralement une valeur calorique élevée, car ils sont riches en sucres, lipides, protéines et oligo-éléments.

🧀 En raison de leur méthode de production, qui inclut de faire bouillir le lait, les fromages sont carencés en vitamines thermolabiles (A, C, B1, B5, B9 et E) et contiennent un pourcentage considérable de lipides saturés. Leur teneur en fer est faible et ils sont riches en calcium et en phosphore.

L’utilisation de chaque fromage sera différente selon l’état de santé de chacun, en prenant en considération le fait que les fromages affinés exercent une fonction stimulante sur les glandes surrénales et augmentent l’excitabilité neuropsychique. A l’inverse, les fromages frais ont un effet neurosédatif.

⚠️ Dans tous les cas, l’utilisation des fromages nécessite une fonction hépato-biliaire optimale.

Produits laitiers, intolérance au lactose

Les fromages sont utiles :

  • 🧒 aux organismes actifs tels que ceux des enfants et des adolescents, car ils fournissent la quantité nécessaire d’oligo-éléments, ainsi qu’une charge énergétique considérable
  • 🧑‍🚒 aux personnes qui effectuent un métier physique ou une activité sportive intense favorisant la transpiration
  • après des thérapies prolongées avec des médicaments diurétiques
  • 🧑‍🦳 en cas d’ostéoporose pendant la ménopause
  • après des fractures osseuses
  • 🦷après une chirurgie implantaire
  • 🩸dans tous les syndromes hémorragiques, car le calcium du fromage joue également un rôle important dans les processus de coagulation sanguine
  • en prévision d’interventions chirurgicales
  • 💩dans les situations de dysenterie irrépressible, comme dans les phases aiguës de la colite ulcéreuse et de la maladie de Crohn, car la richesse en oligo-éléments des fromages compense leur perte, tandis que le calcium ralentit l’hyperexcitabilité des muscles lisses de la paroi intestinale
  • 💃 dans toutes les situations où une stimulation de la vigilance est requise, comme les travaux de nuit ou les soirées dansantes.Dans ces cas,on préférera les fromages affinés, proposés le soir,  pour la stimulation surrénalienne et neuro-psychique, en plus de leur soutien énergétique
  • en cas d’hyperthyroïdie. Dans ce cas on privilégie les fromages moins affinés qui, en plus de compenser la perte d’oligo-éléments, retiennent les liquides dans les compartiments intra et extra-cellulaires et réduisent l’hyperexcitabilité psychique et neuro-musculaire.

⚠️Les fromages sont déconseillés en cas de :

Produits laitiers, les fromages

Le beurre

Le beurre est un des produits laitiers des plus consommés. Le beurre de bonne qualité a facilement tendance à rancir, prenant une couleur encore plus jaune à l’extérieur et devra donc être consommé rapidement après ouverture. 

Si le beurre est issu du barattage, ses graisses sont toutes insaturées. Au contraire, lorsqu’il est de production industrielle (souvent fondu ou pasteurisé), il faut tenir compte du fait qu’environ 50% des lipides sont saturés

Sa richesse en vitamine A est importante, dont un cinquième est représenté par les carotènes, directement responsables de sa couleur jaune. 

⚠️ Une caractéristique du beurre est son point de fusion bas, autour de 30-32°C, avec formation d’acroléine, une substance toxique pour le foie. Son point de fumée, autour de 160-163°C selon le type de beurre, est responsable de la formation d’acides gras saturés dangereux.

🧈 Le beurre de bonne qualité contient des quantités importantes de vitamine D, rarement disponible dans les autres aliments, de vitamine E à action antioxydante et de nombreuses graisses insaturées dépourvues de toxicité.

La fonte effectuée lors de la production du beurre industriel est riche en graisses saturées et en cholestérol, tous les deux nocifs à la santé.

➡️ Le pourcentage de cholestérol contenu dans le beurre de baratte ne dérange pas significativement les personnes souffrant d’hypercholestérolémie, car il est équilibré par la vitamine E et, contrairement au fromage, par la présence de graisses insaturées.

Dans l’ensemble, le beurre cru est très similaire à l’huile d’olive, qui est également riche en graisses insaturées et en vitamine E. Mais à la différence de l’huile d’olive, le beurre contient de la vitamine D en quantité significative et une part de sucres considérablement plus élevée. Le beurre ne doit cependant pas être utilisé pour la cuisson.

Produits laitiers, le beurre

Observation importante concernant les membranes cellulaires et le système nerveux central

✅ Les membranes cellulaires ont une structure protéique et phospholipidique : le beurre est donc très utile pour réparer les dommages membranaires causés par les pathologies les plus variées. Pour la même raison, un beurre de bonne qualité, lorsqu’il est bien utilisé, agit dans un sens réparateur sur la paroi artérielle.

😋 Le beurre est conseillé dans certaines associations comme  pain-beurre-saumon ou pain-beurre-confiture.

S’il est pris correctement et sans excès, les véritables contre-indications de cet aliment ne concernent que les cas de réactivité allergique spécifiques aux produits laitiers.

Le yaourt

Le yaourt est du lait fermenté à partir d’une culture bactérienne de plusieurs types de lactobacilles. Un véritable yaourt doit contenir lactobacillus bulgaricus, ou acidophilus, ou streptococcus thermophilus. Un yaourt de bonne qualité contient 500 à 800 millions de bactéries lactiques par millilitre.

Grâce aux bactéries lactiques :

  • les protéines comme la caséine sont rendues plus digestes
  • le lactose diminue, parallèlement à l’augmentation de l’acide lactique, avec un pH aux alentours de 4-4,5
  • la teneur en protéines et en lipides n’évolue pas de manière significative au cours de la fermentation.

Quel yaourt choisir ?

La consommation de yaourt nature au lait entier est à privilégier, car il s’agit d’un aliment plus complet et plus sain. Au contraire, le yaourt industriel aux fruits contient des additifs qui empêchent l’oxydation de l’aliment et il est moins riche en bactéries lactiques. Il est possible de produire du yaourt maison, en obtenant un produit plus savoureux et plus digeste par rapport aux yaourts du commerce.

Bienfaits du yaourt

Le yaourt remplit des fonctions importantes dans le corps :

  • l’acidité du yaourt favorise le développement d’une flore bactérienne acidophile, capable de contrecarrer la prolifération excessive des colibactéries
  • le yaourt est capable de freiner la diarrhée ou d’aider à résoudre la constipation
  • le lactose transformé en acide lactique rééquilibre la flore bactérienne intestinale, en réduisant les processus de fermentation et de putréfaction, avec une action détoxifiante évidente
  • le yaourt ne surcharge pas l’activité du foie ni celle des reins.

Quand consommer un yaourt

Le yaourt peut être consommé le matin, au début du petit déjeuner. Il aide à préserver l’équilibre de la flore bactérienne et prévient les parasitoses intestinales.

Il peut également être utilisé comme repas complet pour drainer et équilibrer les effets métaboliques négatifs d’un précédent déjeuner ou dîner trop copieux.

Il est indiqué après la prise d’antibiotiques, après une diarrhée et en présence de météorisme.

Le yaourt est contre-indiqué en cas de réactivité allergique spécifique aux produits laitiers.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *