Comment garder le foie en bonne santé ?

Le foie est un organe capable de se régénérer, et par conséquent la possibilité de l’aider dans cette fonction ne doit pas être négligée. Choisir une alimentation adaptée permet de garder un foie en bonne santé et réparer ses cellules abimées.

Les besoins du foie

Pour un foie en bonne santé, il faut l'aider à se régénérer.

Le foie est un organe qui n’aime pas être ralenti dans son fonctionnement. Dans des conditions de normalité physiologique, il conserve son énorme potentiel métabolique lorsqu’il est stimulé sans relâche.

Le foie est l’organe central de la biochimie du corps. La fonction hépatique intervient dans tous les processus métaboliques, s’opposant aux conditions de stagnation qui sont toujours une source de maladie pour les organes.

La stimulation du foie se fait par une utilisation spécifique des aliments, en tenant toujours compte des caractéristiques constitutionnelles et de l’état de santé de chaque individu.

Pour garder le foie en bonne santé, on a besoin :

  • De sucres lents, pour lui fournir l’énergie nécessaire à son fonctionnement
  • D’une bonne quantité de protéines, indispensables pour renouveler sa structure et lui permettre de se réparer
  • Des vitamines et des oligo-éléments présents dans les fruits et les légumes, pour rendre possibles toutes les réactions métaboliques que le foie doit effectuer jour et nuit sans repos.
Pour garder le foie en bonne santé, on a besoin de sucres lents, de protéines et vitamines et oligo-éléments.

Protéines animales ou protéines végétales

✅ Contrairement à ce que l’on pourrait penser, le type de protéine dont le foie profite le plus est la protéine animale dérivée de la viande rouge ou blanche et de l’œuf. Gardons à l’esprit que nous parlons ici d’un régime qui profite au foie en tant qu’organe. 

✅ En effet, plus une protéine est phylogénétiquement proche en termes d’acides aminés, de celle présente dans le corps humain, moins le foie, ainsi que les autres organes digestifs, doivent fournir de travail pour la déconstruire, l’assimiler puis l’utiliser afin de se régénérer et se réparer. Pour garder le foie en bonne santé, mangeons donc des protéines animales.

A l’inverse, une protéine d’origine végétale nécessite un travail très différent de la part des organes digestifs, et son utilisation est bien plus complexe et fatigante.

Autant dire que la sensation de bien-être ressentie par une personne anémique après avoir mangé un filet de viande n’est absolument pas comparable à ce que l’on ressent après un repas à base de lentilles, le tout avec la même teneur en fer.

En conclusion, il est vrai que la quantité de protéines dont on peut bénéficier à partir des végétaux n’est pas négligeable, mais la loi de la physique selon laquelle chaque travail produit des déchets directement proportionnels à la taille du travail lui-même est également vraie. 

➡️ Pour bénéficier des protéines végétales, l’organisme doit donc effectuer une série d’opérations très complexes qui consomment de l’énergie et, surtout, développent une toxicité dont l’élimination est à nouveau confiée au foie.

Il est donc clair que, pour l’aider à se régénérer, vous ne devez pas donner au foie un travail supplémentaire

On est ici bien loin du discours de nombreuses opinions actuelles pour garder le foie en bonne santé.

Protéines animales ou protéines végétales

A titre d’exemple, le végétarien soutient que l’usage de la viande ne convient pas au bien-être de l’organisme. Cependant, la physiologie est un ensemble de faits et non d’opinions. Les faits disent que l’acide aminé, un composant des protéines, sert fondamentalement pour la construction et la structure des cellules. À cet égard, l’hépatocyte (cellule du foie) est également une cellule qui meurt et se régénère, effectuant des réparations continues au cours de son cycle de vie.

Lorsque ces réparations n’ont pas lieu ou s’effectuent trop lentement, la destruction prévaut sur la la régénération du foie, et l’organe peut atteindre plus facilement des situations de fibrose et de cirrhose, prélude à des lésions très graves, souvent irréversibles, pouvant aller jusqu’à la mort.

🔴 Pour ces raisons, lorsque les acides aminés sont peu nombreux, tous les processus de restructuration des tissus à reproduction active en souffrent. Il en va de même lorsque les acides aminés sont phylogénétiquement éloignés de nous, comme ceux provenant des végétaux et, d’une certaine manière, aussi des poissons. La pratique clinique montre que le foie bénéficie principalement des protéines de la viande et de l’œuf. Il aime moins le poisson et encore moins le fromage. Garder le foie en bonne santé, ça s’apprend 😉.

Le foie aime peu le fromage

Les protéines de l’œuf

Dans l’imaginaire collectif on croit que l’œuf est un aliment déconseillé voire dangereux pour le foie. En réalité, un œuf de bonne qualité est un aliment précieux, et pas seulement pour le foie. Étant une cellule à tous les égards, il véhicule un message potentiel de vie « organisée » qui, entre autres, s’oppose à la tendance au développement « désorganisé » des cellules tumorales.

L’œuf contient de manière extrêmement harmonieuse tout ce qui est nécessaire au développement et à la conservation de la vie. Ceci en fait l’aliment idéal pour tous les organismes en croissance, mais aussi pour les tissus qui ont un renouvellement continu comme le foie

Du point de vue de sa teneur en protéines, il existe une différence substantielle par rapport à la protéine de la viande. La protéine de l’œuf est indifférenciée, tandis que celle de la viande est spécialisée.

Cela signifie que son utilisation peut varier selon un spectre beaucoup plus large, c’est-à-dire que l’organisme peut en tirer profit en l’adaptant au maximum à ses besoins.

L'œuf est un bon aliment pour garder le foie en bonne santé.

Pour garder le foie en bonne santé il faut une bonne diurèse

✅ Un point fondamental doit être souligné : toutes les associations alimentaires qui stimulent le foie doivent impérativement activer la diurèse. Si cela ne se produit pas, le travail effectué par le foie se traduit par un gonflement dû à l’augmentation du liquide interstitiel. Pour obtenir cette élimination des déchets ultimes, il est nécessaire de choisir des aliments diurétiques.

Par exemple, l’action diurétique peut être conférée par l’ananas, le fenouil, l’endive ou tous ces aliments qui ont la propriété de faciliter la filtration opérée par les reins.

Dans le choix des légumes, il ne faut jamais oublier que le foie aime les sucres. Il appréciera donc ceux qui en contiennent en plus grande quantité, dont par exemple la tomate. La tomate est un excellent draineur pour le foie, et est très bénéfique pour cet organe, néanmoins elle perd une partie de sa richesse nutritionnelle à la cuisson. 

Conclusion

Voici donc ce qu’il faut retenir pour garder le foie en bonne santé :

  1. Privilégier les protéines animales sous forme de viande rouge, blanche ou d’œuf
  2. Eviter le fromage lorsque le foie n’est pas dans les conditions optimales pour le digérer
  3. Choisir des sucres lents, de préférence sans levures pour apporter de l’énergie au foie
  4. Accompagner le travail du foie par une diurèse efficace à l’aide d’aliments riches en eau de végétation (fraises, ananas, endives, asperges, artichaut cru, oignon, …).

« La gastronomie est une profession de foie« , Paul Carvel.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *