Soigner la constipation par l’alimentation

La constipation est l’expression d’un métabolisme du corps humain qui n’est plus physiologiquement régulier dans tous ses processus. Lorsque le métabolisme est efficace, toutes les fonctions physiologiques, y compris celles intestinales, se déroulent automatiquement, sans que nous en ayons conscience. 

En réalité, avec l’alimentation et les rythmes du monde moderne, il existe tellement de causes de dysbiose intestinale et d’altérations enzymatiques, tellement de troubles hépatiques latents et d’atteintes fonctionnelles contre les muqueuses, que même une personne en bonne santé a rarement une fonction intestinale constamment normale. Dans la grande majorité des cas, c’est l’alimentation la source de tous ces dérèglements.

Soigner la constipation par l’alimentation

La recherche des causes de la constipation

Toute perturbation du transit intestinal dans le sens d’un ralentissement doit attirer l’attention sur l’état du fonctionnement du foie. De même, le transit accéléré et la diarrhée doivent immédiatement nous faire penser à des troubles du pancréas.

En cas de constipation, surtout si elle est persistante, il est indispensable de considérer notre histoire pathologique, en portant une attention particulière sur les signes et les symptômes pouvant évoquer des troubles du foie. Par exemple, certains d’entre nous peuvent avoir eu un ictère néonatal majeur ou des troubles alimentaires liés au lait.

Il est intéressant de remarquer que les personnes ayant des troubles du foie n’apprécient généralement pas le lait, car il s’agit d’un aliment trop complexe pour leur binôme foie-vésicule biliaire qui ne fonctionne plus de manière optimale.

Dans d’autres cas, on rapporte des hépatites virales asymptomatiques, révélées uniquement par des analyses de laboratoire, ou divers troubles à attribuer au foie, résultants des vaccinations. Il n’est pas rare le cas d’enfants qui, après une vaccination, ont commencé à être constipés ou avoir de la nausée lors de la consommation d’aliments frits.

Même les parasites intestinaux peuvent perturber le transit, mais dans ce cas il y a généralement une alternance de constipation et de diarrhée.

Une autre cause d’altération de la fonction du foie sont les effets secondaires de certains traitements médicamenteux. En effet, dans une bonne moitié des cas de constipation chronique, il est possible de retracer l’apparition du trouble après des périodes intenses et prolongées de traitements par antibiotiques, anti-inflammatoires ou chimiothérapie, qui sollicitent la capacité d’élimination du foie.

La difficulté de ce dernier peut également être mise en évidence lors des variations liées au système hormonal féminin. En effet, les femmes, plus touchées par la constipation que les hommes, rapportent souvent des difficultés intestinales uniquement en période ovulatoire et prémenstruelle. Durant cette période un foie déjà limité dans ses capacités, est incapable de gérer la charge supplémentaire que constitue la métabolisation des pics hormonaux oestrogène-progestatifs.

La constipation survient souvent pendant ou après la prise de compléments alimentaires qui contiennent du fer, exprimant toujours la difficulté d’un foie qui n’aime pas les charges soudaines de fer.

Parmi les autres substances qui, en engageant le foie, peuvent causer de la constipation, il convient de mentionner les vitamines du groupe B, contenues surtout dans la levure. C’est le cas des personnes qui signalent un blocage intestinal après avoir mangé une pizza ou qui évitent le pain pour la levure encore active dans la mie, car elles ont déjà fait le rapprochement entre le pain et l’apparition de la constipation.

Les aliments qui soignent la constipation

Comment choisir les aliments pour soigner la constipation

Qu’il s’agisse d’un enfant, d’une femme enceinte, d’une personne ayant eu des problèmes de foie dans le passé ou d’une personne subissant une chimiothérapie, les principes généraux pour traiter la constipation par l’alimentation sont similaires. Dans tous les cas, il faudra faciliter la fonction hépato-biliaire, afin d’augmenter la production de sucs digestifs.

Traitement naturel de la constipation chez les enfants

Dans le cas d’un enfant, nous avons généralement affaire à un foie hyperactif, qui doit métaboliser rapidement, car il gère en même temps les processus de la croissance.

En effet, les enfants préfèrent spontanément tous les aliments qui, par leur nature ou par leur préparation, exercent une fonction stimulante sur le foie et la vésicule biliaire. Par exemple, ils préfèrent la viande panée, le poisson frit, ainsi que certains légumes qui peuvent être frits comme les courgettes et les pommes de terre.

Ce choix spontané de l’enfant doit être respecté, en expliquant aux parents que les aliments frits, s’ils sont préparés avec des produits de bonne qualité et en utilisant uniquement de l’huile d’olive extra vierge, favorisent l’activité du foie et peuvent souvent résoudre des constipations, même très persistantes.

En même temps qu’être stimulé par la friture, le foie d’un enfant doit être soutenu dans ses besoins en sucres et autres glucides. Normalement, ces derniers ne conviennent pas en cas de constipation, car ils provoquent une fermentation avec un météorisme conséquent. Parmi les glucides, on va donc privilégier les sucres complexes, comme les pâtes, les fruits peu sucrés comme la pomme crue mangée avec toute la peau, le kiwi, la poire bien mûre, etc., en les associant toujours à des préparations permettant la stimulation du foie, comme les fritures.

Traitement de la constipation chez les adultes

Traitement de la constipation chez les adultes

Pour résoudre une constipation persistante chez un adulte, la stimulation du foie doit être très intense et prolongée. On composera le repas de manière à utiliser tous les aliments qui, avec des mécanismes différents, favorisent la libération de l’intestin. Ces aliments doivent être connus et utilisés en tenant compte à la fois :

  • des propriétés de chaque aliment
  • de la méthode de préparation
  • du moment de la journée où il sont proposés à l’organisme.

Dans le traitement de la constipation chronique, il est indispensable de connaître les propriétés de tous ces aliments qui, avec des mécanismes physiologiques différents, stimulent le transit intestinal. De manière générale, les aliments peuvent :

  • jouer un rôle excitant sur la glande thyroïde, avec une stimulation nerveuse du transit intestinal 
  • stimuler le foie et donc augmenter la production de sucs digestifs 
  • être irritants pour la muqueuse intestinale 
  • avoir un effet de masse qui exerce une pression et un déplacement à l’intérieur de l’intestin. 

Souvent, le même aliment contient plusieurs de ces propriétés.

Les aliments qui soignent la constipation

Aubergine

L’aubergine est connue comme un aliment laxatif, mais elle peut ne pas l’être du tout si elle est préparée frite à un enfant, pour lequel elle exercerait une stimulation du foie trop forte, avec pour conséquence un blocage de la fonction hépatique. 

En revanche pour un adulte, l’aubergine frite, de préférence avec sa peau, est un choix optimal. Ce mode de cuisson exerce une stimulation idéale du foie, et certaines substances contenues uniquement dans la peau stimulent le transit grâce à une action irritante sur la paroi intestinale. Beaucoup moins efficace sera l’aubergine mijotée, encore moins sans la peau, car elle ne produira qu’une légère stimulation de la paroi intestinale. Il en va de même pour les aubergines grillées ou gratinées. 

On retiendra donc que, chez les adultes qui ne souffrent pas de pathologies graves du foie, la modalité de préparation qui aide le plus en cas de constipation est la cuisson par friture. Ceci peut paraître étonnant de nos jours, les fritures étant souvent réputées « mauvaises » pour la santé, mais, si celles-ci sont préparées avec de l’huile d’olive extra vierge et avec des aliments non traités chimiquement, elles s’avèrent réellement efficace pour la bonne santé du foie.

Champignons

Les champignons sont des laxatifs  à plusieurs niveaux. Grâce à la présence de cellulose difficilement attaquable par les sucs gastriques et d’autres sucs digestifs, ils créent un effet de masse dans l’intestin. Ils ont également la capacité de stimuler le foie et de provoquer une action irritante sur les muqueuses qui accélère le transit intestinal. Les champignons sont également des puissants anticancéreux et antioxydants. 

La meilleure façon de les utiliser en cas de constipation chez les adultes est de les préparer crus en salade, juste émincés et assaisonnés avec de l’huile d’olive extra vierge, du sel et du citron. Il est aussi possible de les manger sautés avec de l’ail et de l’huile d’olive.

On parvient à une association optimale en préparant les champignons avec des tagliatelles aux œufs. Après la cuisson des pâtes et des champignons (frais ou séchés), l’ensemble sera égoutté puis sauté dans une poêle avec de l’ail et de l’huile d’olive. Dans ce cas, on obtient la stimulation du foie par l’œuf des tagliatelles et la double stimulation, hépatique et intestinale, exercée par les champignons. 

Mise en garde : dans les gastrites et les ulcères, les champignons sont des aliments interdits. On évitera les champignons également en cas de troubles de la coagulation du sang et de pathologies rénales.

Chez les enfants, les champignons peuvent être utilisés à partir de 5 ans, en coupant de fines tranches de champignons de Paris, puis en les passant dans l’œuf, dans la chapelure et enfin en les faisant frire dans de l’huile d’olive.

La meilleure façon de les utiliser en cas de constipation chez les adultes est de les préparer crus en salade

Choux frisé

Toutes les crucifères contiennent de l’iode, qui peut, en activant la thyroïde, favoriser les mouvements de l’intestin. Le chou frisé est utile également pour son action anti-cancer. Pour profiter au maximum de l’action laxative du chou, il faut tenir compte du mode de cuisson.

En effet, le chou cru, optimal pour la stimulation thyroïdienne, n’influence pas significativement le transit intestinal. Le chou bouilli, mais trop cuit, peut même agir comme un frein au transit intestinal. Le pouvoir laxatif du choux est exploité en utilisant ce légume cuit « al dente« , en arrêtant le processus d’ébullition à son début, en l’égouttant puis en l’assaisonnant avec de l’huile d’olive, du sel et du citron, ou en le faisant sauter, sans trop le cuire, dans une poêle avec de l’ail, de l’huile et du piment.

Lentilles

Ces légumineuses ont aussi un pouvoir laxatif chez l’adulte, grâce à l’action irritante du fer qu’elles contiennent et l’effet de masse apporté par leur peau. Les lentilles peuvent être utilisées :

  • seules
  • assaisonnées d’huile et de sel
  • sautées avec de l’ail, de l’huile et de la tomate
  • dans la « soupe de pâtes et lentilles » (voir recette en bas de l’article).

Kiwis

Les kiwis sont d’excellents laxatifs de par leur richesse en vitamine C. Cette dernière a toujours une action stimulante sur le foie et légèrement irritante pour les muqueuses intestinales. Les kiwis provoquent également un effet de masse dans l’intestin grâce à leurs fibres. En cas de constipation, c’est une bonne pratique d’utiliser le kiwi à la fois pour le déjeuner et le dîner. Cependant, dans la phase initiale du traitement d’une constipation chronique, il est préférable d’en consommer 3 par jour : un le matin avant le petit déjeuner, un avant le déjeuner et un avant le dîner. De cette façon, la vitamine C sera en contact avec les muqueuses avant d’être mélangée aux autres composants des repas.

Fraises

Les fraises sont également très riches en vitamine C mais, contrairement aux kiwis, elles activent le transit intestinal grâce à la stimulation thyroïdienne causée par leur teneur en iode ainsi que par l’effet de masse provoqué par la consistance du fruit.

Céleri branche

Le céleri branche, consommé cru, soutient le transit intestinal grâce à l’activation de la thyroïde, à sa forte teneur en cellulose et à la présence de substances qui stimulent le mouvement dans l’intestin.

Pomme crue avec la peau

La pomme crue consommée avec la peau a un effet laxatif provoqué à la fois par la teneur en eau et la cellulose de la chair et de la peau. En cas de constipation persistante, il est utile de manger une pomme crue avec sa peau le matin avant le petit-déjeuner.

Poivrons

Les poivrons ont une action similaire à celle des kiwis en raison de leur consistance et de leur forte teneur en vitamine C, notamment lorsqu’ils sont consommés crus en salade, mais aussi rôtis assaisonnés d’ail, d’huile d’olive et de persil.

Poires très mûres

La poire qui n’a pas atteint un bon degré de maturité peut être astringente en raison de la présence de tanin, tandis que la poire très mûre, dans laquelle le tanin est réduit au minimum, est laxative de par la granularité et la prédominance de ses autres composants, dont l’iode et le fructose.

Régime anti-constipation appliqué aux 3 repas de la journée

Figues

Si l’on considère l’action très irritante de leur latex, du fructose et l’effet de masse de leurs graines, on peut comprendre la stimulation du transit intestinal exercé par les figues.

Prunes

Bien connues comme laxatives, les prunes ont cette fonction en raison des sucres associés à un certain degré d’acidité et de leur teneur en fer. Il est préférable de les consommer à la fin d’un repas.

Régime anti-constipation appliqué aux 3 repas de la journée

Voici des exemples pratiques pour composer les repas en soignant naturellement la constipation.

Jour 1

Petit déjeuner : 1 pomme avec peau, pain et confiture, 1 café. La pomme prise à jeun prépare l’activation du transit; son fructose ainsi que le pain soutiennent le foie; le café stimule en même temps le foie et les surrénales. Le thé est déconseillé car il est très riche en tanins, ce qui provoque une action constipante.

Déjeuner : 80g de tagliatelles « all’arrabbiata » (vous trouverez la recette originale en bas de cet article), chou frisé légèrement poêlé avec de l’huile d’olive et du sel, 2 kiwis. Les tagliatelles « all’arrabbiata » ont pour fonction de stimuler le foie; le choux frisé et les kiwis favorisent le transit.

Dîner : « soupe de pâtes et lentilles » (voir recette en bas de l’article), 1 poivron poêlé, 1 œuf au plat, 1 poire bien mûre. Les pâtes soutiennent le travail du foie; les lentilles et le poivron ont un rôle laxatif; l’œuf au plat et la poire mûre auront en plus une action stimulante pour la thyroïde.

L'œuf au plat peut faire partie du régime anti-constipation

Jour 2

Petit déjeuner : 1 kiwi, 2 tranches de pain, purée de pommes sans sucres ajoutés, 1 café. Ce petit-déjeuner reprend la logique du petit déjeuner de la veille, avec une action plus forte exercée par le kiwi.

Déjeuner : 1 steak grillé, 1 aubergine poêlée, 50g de pain, 1 pomme avec la peau. Ce déjeuner est idéal pour une personne qui a besoin d’une forte stimulation hépatique exercée par le steak grillé et l’aubergine dorée, mais qui bénéficie également de la teneur en sucres limitée au fructose de la pomme.

Dîner : risotto aux champignons préalablement sautés à la poêle avec de l’ail et de l’huile d’olive, salade mixte au céleri branche, 5 prunes. Le foie, contraint le midi à un travail important, est soutenu dans son activité le soir par le riz, les sucres des prunes et l’absence de protéines. L’action potentiellement astringente du riz est largement vaincue par l’action laxative des champignons, du céleri et des prunes.

Les tagliatelles all’arrabbiata ont pour fonction de stimuler le foie

Recettes citées plus haut dans l’article

Tagliatelle « all’arrabbiata », recette originale

Ingrédients pour 2 personnes : 2 gousses d’ail, 3 cuillères à soupe d’huile d’olive, 3 tomates allongées, piment rouge frais ou en poudre, 100 g de tagliatelles.

  • Epluchez l’ail et coupez-le finement.
  • Versez l’huile dans une poêle, ajoutez l’ail et faites-le frire légèrement.
  • Ajoutez les tomates coupées en dès et laissez mijoter à feu doux jusqu’à quand l’huile se sépare des tomates.
  • Cuisez les tagliatelles al dente en respectant le temps de cuisson indiqué sur leur emballage.
  • Egouttez les pâtes et versez-les tout de suite dans la poêle.
  • Faites sauter les tagliatelles pendant 2 minutes en les mélangeant à la sauce tomate.
  • Une fois la cuisson terminée, ajoutez le piment rouge, qui ne doit pas cuire, et servez tout de suite.

Soupe de pâtes et lentilles

Ingrédients pour 2 personnes : 20 g de lentilles vertes trempées pendant 6 heures, 2 branches de céleri, 1 carotte, 1/2 oignon, 2 gousses d’ail, 6 cuillères à soupe d’huile d’olive, 60 g de pâtes pour soupe.

  • Epluchez l’oignon et la carotte et coupez-les en petits dès. Lavez le céleri et coupez-le en petits dès également.
  • Rincez les lentilles en éliminant toute l’eau du trempage.
  • Dans une casserole, versez l’eau et faites bouillir les lentilles avec la carotte, le céleri et l’oignon pendant 15 minutes.
  • Dans une autre casserole, faites dorer l’ail dans l’huile d’olive, puis ajoutez les lentilles et les légumes avec leur eau de cuisson restante.
  • A la reprise de l’ébullition, ajoutez les pâtes et laissez cuire selon le temps indiqué sur leur emballage.
  • Dès que la cuisson des pâtes est terminée, servir sans égoutter en ajoutant une pincée de piment rouge dans  chaque assiette. Le piment ne doit pas cuire.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *